Label

Toutes les versions de cet article :

| òc | fr |
Accueil du site > Blog > L’essor progressif de l’occitan à l’école publique

L’essor progressif de l’occitan à l’école publique

L’enseignement bilingue, notamment français-occitan, est reconnu depuis 1982 par l’Education Nationale comme un outil de "développement des capacités intellectuelles, linguistiques et culturelles des élèves". Il est de plus avéré que le bilinguisme stimule les connaissances de l’enfant, puisqu’il favorise dès le plus jeune âge l’apprentissage des langues, mais aussi des mathématiques et de la musique. De même, le bilinguisme avive la curiosité, renforce la confiance en soi et améliore la compréhension environnementale de l’élève.

A l’école publique maternelle et élémentaire, cet enseignement est dit "à parité horaire", soit 12 heures hebdomadaires en occitan et 12 heures en français où les activités du programme sont réparties entre les deux langues. Bien que les parents ont toujours le choix entre le cursus bilingue et le cursus en français de l’école, ce type d’apprentissage est fortement demandé, puisque le nombre d’écoles bilingues en Midi-Pyrénées est passé de 40 en 2010 à 75 en 2015. Il est vrai que, selon la première évaluation des compétences effectuée en 1993-94 à la demande du rectorat de Toulouse, les élèves qui font de l’occitan ont en moyenne de meilleurs résultats dans toutes les épreuves passées en français et en occitan que ceux qui ne font pas d’occitan.

Pourtant, l’objectif que tous les élèves de l’académie puissent découvrir la langue et la culture occitanes dans leur cursus scolaire d’ici 2015 n’a pas été tenu, car de nombreux postes d’enseignants ne sont toujours pas pourvus. L’exemple des langues de France plus avancées dans le processus de scolarisation, comme le basque, le breton ou le corse, montre le chemin : c’est par le développement de l’enseignement bilingue, qu’il soit à parité horaire (enseignement public) ou par immersion (enseignement associatif Calandreta), que l’école réussira le mieux à fabriquer de nouveaux locuteurs. Leur maîtrise linguistique leur ouvriront alors de nouveaux marchés du travail, particulièrement en Occitanie.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Répondre à cet article

SPIP |  | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Le label est un service de l'IEO et de l'Ofici per l'Occitan, visitez les autres sites ci-dessus pour d'autres services.